Spécial COVID-19 – bilan des embauches et des congédiements – avril 2021

Maintenant qu’une petite portion des Canadiens les plus vulnérables ont été vaccinés contre la COVID-19, comment s’annonce ce printemps, marqué par la hausse des cas de variants dans plusieurs régions au pays?

Les données de l’Enquête sur la population active (EPA) du mois de mars 2021 sont sorties : l’économie canadienne a repris du mieux, selon Statistique Canada. Le taux de chômage a diminué de 0,7 point de pourcentage pour s’établir à 7,5 %, ce qui représente le taux le plus faible depuis le début de la pandémie, en février 2020. Malgré cette diminution, le nombre de chômeurs s’est établi à 1,5 million, en hausse de 32,4 % par rapport à cette même date.

L’emploi a quant à lui connu une hausse de 1,6 %. Il est d’ailleurs en croissance dans toutes les provinces, à l’exception de la Nouvelle-Écosse, du Nouveau-Brunswick et de la Saskatchewan, où il est demeuré inchangé. Les hausses les plus marquées ont été enregistrées en Ontario (+2,5 %), en Alberta (+1,7 %), en Colombie-Britannique (+1,3 %) et au Québec (+0,6 %).

 

Certains secteurs reprennent vie… pour le moment

En raison de l’assouplissement des restrictions de santé publique dans plusieurs provinces et régions en mars, l’emploi a augmenté dans le commerce de détail (+95 000) ainsi que dans l’information, la culture et les loisirs (+62 000).

Le secteur des services d’hébergement et de restauration a lui aussi connu une bouffée d’air frais en embauchant 21 000 travailleurs de plus au pays, notamment grâce à la réouverture de certaines salles à manger.

Cependant, avec le récent resserrement des mesures sanitaires, particulièrement au Québec, en Ontario et en Colombie-Britannique, cette hausse risque d’être de courte durée. Les répercussions de ces nouvelles restrictions devraient se refléter dans les résultats de l’EPA d’avril, qui seront diffusés en mai.

Cela dit, d’autres secteurs ont affiché « bonne mine » en mars : des gains ont été enregistrés dans les soins de santé et l’assistance sociale (+1,9 %), dans les services d’enseignement (+2,4 %) ainsi que dans la construction (+1,8 %).

 

Des investissements bienvenus

Le mois de mars a tout de même connu son lot de bonnes nouvelles. Par exemple, les gouvernements québécois et fédéral ont annoncé un investissement de 100 millions de dollars pour la construction d’une usine d’assemblage de batteries pour véhicules électriques à Saint-Jérôme. Quelque 135 emplois seront ainsi créés à l’ouverture de l’usine, en 2023.

Pour sa part, le gouvernement ontarien a investi 55 millions de dollars dans la construction d’une nouvelle usine de la société Sanofi Pasteur Limited, une chef de file mondiale dans le domaine de la biopharmacie et des vaccins. Cet investissement devrait permettre de répondre à la demande croissante de vaccins et créera 300 emplois de haute qualité.

 

Articles récents par
Commentaires

Réseau d'emplois Jobs.ca

#