Recréer de nouveaux rituels en télétravail : mode d’emploi

Comment recréer de nouveaux rituels pour resserrer les liens entre collègues malgré la distance? Entretien avec Louise-Véronique Sicotte, formatrice sur la communication orale et les rituels au travail à la formation continue de l’UQAM.

Du simple toast à la célébration d’un mariage, les rituels font partie de nos traditions et permettent de marquer les différentes étapes importantes de la vie. En entreprise, ces moments marquants peuvent prendre différentes formes, comme un bien-cuit au départ d’un collègue, des dîners thématiques ou encore le lac-à-l’épaule annuel où on se regroupe pour réfléchir à l’avenir de l’organisation, explique Louise-Véronique Sicotte.

Mais avant tout, il faut distinguer rituel et routine, précise-t-elle. « Dans le cadre d’un rituel, tout le monde vit la même chose en même temps. De plus, il y a sens derrière ce qu’on fait, contrairement à une routine, que l’on fait automatiquement. » Ainsi, le fait de poser un geste symbolique ensemble « augmente la cohésion et permet de tisser des liens », décrit la formatrice. 

Il est donc d’autant plus important, dans un contexte de télétravail, de mettre à l’horaire ces rituels qui non seulement soudent les relations, mais aussi parce qu’ils apportent « bien-être, réconfort, confiance et aident à se sentir solidaires ». Pour cela, la formatrice propose d’abord de réfléchir aux façons de transposer les traditions de l’entreprise en mode virtuel, en prévoyant un échange de cadeaux de Noël à distance ou en envoyant de petits mots personnalisés pour souhaiter la bienvenue à une nouvelle recrue.

Miser sur le talent et la créativité 

Louise-Véronique Sicotte suggère également de créer des rituels qui favorisent la connaissance de l’autre. Il faut dire que les discussions informelles ont été mises à mal par la pandémie. Pour ce faire, il existe mille et une idées, comme organiser des repas virtuels où chacun présente sa recette préférée, ou encore des séances de karaoké à distance. « On pourrait aussi penser à des activités qui mettent de l’avant le talent des employés et employées, fait-elle valoir. Par exemple, le vendredi, ils pourraient partager leur passion pour la musique, le yoga ou la cuisine en organisant un atelier. » Ne négligez pas l’humour, ajoute-t-elle.  

À court d’idées? Pourquoi ne pas demander leur avis aux membres de votre équipe sur le type de rituels virtuels qui leur plaisent, propose la formatrice. « On laisse ainsi place à la créativité de tout le monde, tout en s’assurant que tous se sentent écoutés et que les idées sur la table répondent bien à leurs besoins. » Prévoyez aussi des sondages pour vérifier ces activités sont réellement utiles et, si ce n’est pas le cas, prenez la peine d’ajuster le tir.

Bref, les rituels marquent le passage du temps, en plus de devenir l’occasion de resserrer les liens entre collègues, grâce à leur caractère répétitif. « C’est très important pour les entreprises, puisque ce genre de moments permet de souffler, observe Louise-Véronique Sicotte. On ne s’identifie pas seulement à une organisation par ce qu’elle produit, mais aussi par sa faculté de prendre soin de son équipe et par les relations qui s’y tissent. »

C’est pourquoi il ne faut pas « négliger le facteur plaisir », qui doit devenir une… tradition!

 

Par: Anne-Marie Tremblay — 37e AVENUE

Articles récents par
Commentaires

Réseau d'emplois Jobs.ca

#