5 questions à se poser avant de tout lâcher

Un sondage réalisé par la firme Robert Half révélait que le contexte de pandémie a amené près de la moitié des Canadiens (47 %) à remettre leur carrière en question. Voici donc quelques pistes de réflexion à analyser avant de faire le saut.

Qu’est-ce que je souhaite pour ma carrière ?

Selon Jean-Claude Laurin, psychologue du travail et des organisations, « il faut se demander ce qui est prioritaire pour nous. Est-ce que le travail tient une place très importante par rapport à d’autres secteurs de notre vie comme la famille, les loisirs ou l’éducation ? »

Il faut aussi déterminer ce qui nous rendrait plus heureux au travail. Est-ce qu’on veut obtenir de meilleures conditions ? Est-ce qu’on souhaite œuvrer pour une entreprise dont les valeurs sont plus près des nôtres ? Est-ce qu’on cherche une flexibilité d’horaire ? Bref, il faut définir nos priorités.

Est-ce que j’ai tout ce qu’il faut pour changer d’emploi ?

Même si changer de carrière peut être attirant, on devrait se questionner à savoir quels les efforts devront être déployés pour y arriver. Faut-il retourner aux études ? L’emploi envisagé nécessite-t-il une nouvelle expertise ou de nouveaux apprentissages ?

« Si c’est le cas, est-ce qu’on est prêt à investir le temps nécessaire ? » demande Jean-Claude Laurin.

Est-ce que ce qui me dérange dans mon emploi actuel peut être modifié ?

Généralement, lorsqu’on songe à changer de carrière, c’est que les irritants sont nombreux. Mais avant de tout laisser tomber, on doit évaluer si certains changements pourraient améliorer notre niveau de bonheur au travail. A-t-on vraiment tout tenté afin d’éliminer les éléments qui nous déplaisent ?

Quelles sont les répercussions de ma décision ?

Quitter un emploi peut en outre entraîner des conséquences auxquelles il vaut mieux réfléchir avant de passer à l’acte. Si on cotise à un fonds de pension, par exemple, il est plus sage de se renseigner afin de connaître à l’avance les pénalités ou même les pertes à envisager.

Il faut également penser à la couverture d’assurance qui pourrait être perdue, de même qu’au salaire que la carrière convoitée peut nous offrir.

Est-ce le bon moment pour changer de carrière ?

En ces temps incertains où la COVID-19 rôde toujours, l’économie roule au ralenti. D’ailleurs, de nombreux secteurs d’activité n’ont pas encore retrouvé leur cadence d’avant la pandémie, ce qui fait en sorte que les emplois se font rares dans certains domaines.

Pour toutes ces raisons, il est plus prudent de s’informer des possibilités d’embauche, et ce, avant de donner sa démission.

Articles récents par
Commentaires

Réseau d'emplois Jobs.ca

#