Comptabilité : les particularités de la grande entreprise

Comptable grande entreprise exige une pratique plus spécialisée que dans une PME, ainsi qu’une plus grande capacité d’adaptation aux outils technologiques. Regard sur les particularités de ce travail à partir de l’exemple de Bell Canada.

Dans une grosse entreprise, même si vous êtes embauché en tant que comptable généraliste, vous ne serez pas affecté à des tâches d’administration ou à toutes sortes d’autres tâches connexes comme dans une PME : c’est vraiment votre pratique de comptable qui intéresse l’employeur, qui vous affectera soit aux comptes clients, soit aux comptes fournisseurs, soit à la trésorerie, soit au développement des affaires.

« Vous pourriez aussi être contrôleur ou un analyste, où vous aurez à mettre en place des protocoles et des façons de faire que respecteront tous les comptables de votre service, pour assurer une cohérence et le respect des normes comptables en vigueur », explique Stéphanie Leduc, conseillère principale RH chez Bell Canada.

« Autrement dit, il y a dans notre structure des comptables affectés au quotidien (tâches opérationnelles), et d’autres qui travaillent selon une vision plus globale de nos pratiques », poursuit-elle. Les contrôleurs sont aussi amenés à développer des projets spéciaux et à superviser la présentation au public de l’information financière annuelle. « Ils sont des spécialistes des normes comptables et des employés particulièrement rigoureux », précise Stéphanie Leduc.

Stabilité, variété et technologies
Travailler pour une grosse structure vous conviendra si vous aimez vous engager à long terme pour le même employeur et gravir les échelons. Les très grandes entreprises organisent beaucoup le travail afin de faire grandir en vous, peu à peu, le désir de leadership. On peut ainsi envisager une très longue carrière au sein de la même entreprise, en variant régulièrement les tâches et les responsabilités.

Autre aspect à ne pas négliger : le comptable en grande entreprise est un technophile qui embrasse de plein fouet la révolution numérique. Chez Bell, les nouveaux outils comptables numériques se développent à vitesse grand V et sont créés sur mesure pour les besoins de l’entreprise. Il faut donc savoir s’adapter rapidement à de nouveaux outils, voire détenir des compétences en informatique pour contribuer à leur déploiement.

« L’intelligence artificielle fait partie intégrante du travail du comptable en grande entreprise, souligne Stéphanie Leduc. Elle sert à automatiser certains processus comptables et à faciliter l’analyse des données. Elle entraînera peu à peu l’embauche de comptables plus savants, davantage des analystes que des exécutants, libérés des tâches de tenue de livres et se consacrant plutôt à l’intelligence d’affaires. »

Articles récents par
Commentaires

Réseau d'emplois Jobs.ca

#