Le comptable virtuel : est-ce l’avenir ?

Le comptable virtuel: est-ce l’avenir? Grâce aux technologies, il n’est pratiquement plus nécessaire de se rendre chez son comptable. De plus en plus d’entreprises sont d’ailleurs exclusivement virtuelles.

C’est le cas de Live CA LLP, la première firme de comptabilité 100 % virtuelle au Canada. Même les rencontres avec les clients se font par caméra web ! Au Québec, la tendance est également vers le télétravail et le virtuel. Thomas-Louis Lafleur (CPA CMA) est cofondateur du cabinet comptable Le Chiffre, qui offre des services comptables adaptés aux entrepreneurs et entreprises de l’ère numérique. Pour lui, la transition vers le virtuel est inévitable, y compris dans le domaine de la comptabilité. « C’est une question d’adaptation au marché. Les jeunes entrepreneurs sont exigeants et ne comprennent pas pourquoi un logiciel comptable ne serait pas cloud, ou pourquoi ils auraient besoin d’imprimer des documents s’il n’est pas nécessaire de le faire. De plus, d’un simple point de vue logistique, il est beaucoup plus efficace de traiter des données numérisées que du papier ; c’est une question de coût également », explique-t-il.

Le comptable virtuel à 100 % … ou presque

Les services de comptable virtuel offerts par Le Chiffre sont donc 100 % virtuels : le traitement de données, la conformité fiscale, le conseil, la paie, l’intégration de systèmes et l’analyse de données. « Dans les faits, notre équipe pourrait se disperser aux quatre coins du monde et accomplir le même travail qu’en ce moment. Nous essayons d’ailleurs ce concept avec un de nos collègues qui part deux mois au Mexique et qui travaillera de là-bas », illustre Thomas-Louis Lafleur.

Christiane Constantineau est PDG et fondatrice de Gourou Calculus, un bureau aussi 100 % virtuel qui se spécialise dans la tenue de livres et dans la gestion financière pour les PME, OSBL et Coopératives. Mais si les clients apprécient cette offre toute en télétravail, il reste que les rencontres en personnes demeurent parfois essentielles, explique Christiane Constantineau. « Dans ce cas, c’est un employé du groupe qui se déplace pour aller rencontrer le client », spécifie-t-elle.

Thomas-Louis Lafleur abonde dans le même sens. « Une présence physique, surtout aux débuts d’une intervention, est vraiment pertinente pour établir un lien de confiance et surtout organiser le travail qui sera ensuite fait virtuellement », explique le comptable. Une fois les clients bien accueillis et intégrés, les outils technologiques se mettent en place pour faire le pont : plateformes en infonuagique pour la comptabilité, en vidéoconférence avec partage d’écran, sur le téléphone, à l’aide de Slack ou par courriel. La présence physique a toutefois un dernier avantage : celui de consolider les liens entre les employés eux-mêmes ! « Une jeune équipe, pour faire du changement dans une industrie un peu poussiéreuse, a besoin de beaucoup de coordination et rien ne remplace une présence physique dans des bureaux pour travailler ensemble », conclut Thomas-Louis Lafleur.


Articles récents par
Commentaires

Réseau d'emplois Jobs.ca

{{-- --}} {{-- --}}