Qu’est-ce qui stresse les comptables ?

Respect des échéances, exigences accrues des clients et du cabinet, tensions internes et hiérarchiques… Selon une récente étude, les causes de stress dans le monde de la comptabilité sont multiples.

 Ainsi, 37 % des comptables estiment que leur travail est leur principale source de stress, selon une étude de l’organisme britannique Chartered Accountants Benevolent Association (CABA) publiée en mai 2019.

Plus des trois quarts des répondants déclarent que leur travail a eu un impact négatif sur eux et notamment sur leur vie sociale durant la dernière année. Plus de la moitié des sondés ont en effet mis à mal une relation proche à cause de la place qu’occupe leur emploi dans leur vie.

Les autres dommages vont de la prise de poids en raison d’un rythme quotidien malsain à l’incapacité à avoir un passe-temps, en passant par la dépression.

Surmenage
Plus du tiers (38 %) des comptables consultent leurs courriels en dehors des heures de bureau tous les jours. Parmi ceux-ci, un tiers les vérifient même lorsqu’ils sont malades ou en congé.

En raison d’une charge de travail trop élevée, les comptables agréés les plus jeunes ont davantage tendance à rester plus longtemps au bureau ou à rapporter du travail à la maison. Ils sont aussi les plus susceptibles de se sentir stressés au quotidien.

Parmi les plus grandes sources de frustration recensées par cette étude : le sentiment d’être surmené (ressenti par 41 % des sondés), les politiques de bureau (33 %), le sentiment d’être sous-estimé (29 %), le fait de devoir assister à trop de réunions (28 %) ou encore l’argent (21 %).

Conséquences

Au Canada, la profession tente de prévenir les risques pour la santé mentale des comptables agréés. Depuis 2013, les entreprises peuvent d’ailleurs s’appuyer sur la Norme nationale sur la santé et la sécurité psychologiques en milieu de travail, qui propose des mesures, des outils et des ressources.

Si la situation est déplorée, l’accent est surtout mis sur les conséquences néfastes pour les entreprises : l’augmentation de l’absentéisme, la difficulté à retenir les employés, la baisse de la productivité, le risque d’erreurs, mais aussi la dégradation de l’image de l’entreprise.

Autant de risques que les gestionnaires et les dirigeants veulent éviter en améliorant le bien-être de leurs employés, en organisant des réunions en fonction du travail et de l’efficacité, en encourageant le télétravail ou encore en misant sur la communication transparente.

Commentaires

Réseau d'emplois Jobs.ca

#