Les arnaques financières dont il faut se méfier…

Le comptable d’une entreprise peut être la cible de nombreuses arnaques électroniques qui peuvent très coûteuses… Selon le Centre antifraude du Canada (CAFC), les pertes signalées ont totalisé plus de 17 millions $ en 2018. Voici un tour d’horizon des stratagèmes les plus populaires et les trucs pour éviter de tomber dans le piège.

Le faux dirigeant

Vous recevez un courriel provenant de l’adresse d’un cadre de l’organisation. Il indique qu’il est à l’extérieur du pays et vous demande d’effectuer un virement ou un paiement de toute urgence à une autre personne.

Le fournisseur gourmand

Dans un courriel qui semble provenir de l’un de vos fournisseurs, on vous demande vos données bancaires en prétextant une modification des modalités de paiement au sein de son entreprise ou une mise à jour des données de ses clients.

Paiement frauduleux

Le fraudeur achète des services ou des marchandises en ligne, et lorsque vient le moment de payer, vous constatez (trop tard) que la carte de crédit utilisée est volée ou clonée ou que le produit de paiement est faux. Plus encore, l’escroc ne paie tout simplement pas la facture ! 

Le faux technicien

Dans un langage d’expert, il vous dit que votre système a besoin de mises à jour et qu’il doit avoir accès à votre ordinateur à distance. Il vous demande quelques informations et, en quelques clics, il contrôle votre poste de travail… et peut-être tout ce qui y est relié.

L’hameçonnage

Un courriel qui semble provenir d’un collègue, d’un patron ou d’un client vous demande d’effectuer un virement de fonds, d’acheter des cartes prépayées et de lui envoyer ces numéros.

L’extorsion

Un logiciel malveillant a été installé lorsque vous avez cliqué sur un lien dans un courriel. Votre ordinateur est infecté et les fraudeurs réclament une rançon pour rétablir le bon fonctionnement de votre système informatique.

Comment protéger votre organisation

  • Créez une liste de fournisseurs et d’employés avec leurs coordonnées.
  • Limitez le nombre d’employés qui peuvent approuver et payer les factures.
  • Validez les demandes de paiement en reprenant l’adresse de courriel du demandeur dans votre banque de contacts, et non en répondant directement à son courriel.
  • Vérifiez méticuleusement les factures et les adresses de courriel : les fraudeurs utilisent des logos et des noms semblables à ceux des fournisseurs, mais il y a souvent quelques détails douteux.
  • Établissez des procédures à plusieurs niveaux pour les paiements et la gestion des comptes.
  • Limitez la quantité de renseignements que vous rendez publics en ligne, comme les courriels des dirigeants… ces renseignements sont une mine d’or pour les fraudeurs !
Articles récents par
Commentaires

Réseau d'emplois Jobs.ca

#