Le trajet au travail, une occasion de se reposer

Contrairement aux idées reçues, le temps de trajet au travail est vécu positivement par une majorité de Canadiens. D’après une étude publiée par l’agence de publicité torontoise Bensimon Byrne, 77% des navetteurs disent même se sentir de meilleure humeur après avoir avoir effectué leur voyage quotidien.

 

15,4 millions de Canadiens transitent chaque jour entre leur domicile et leur lieu de travail, selon Statistique Canada (2011). L’étude menée par Bensimon Byrne auprès de 1 500 personnes à travers le pays montre que 50% des navetteurs utilisent un véhicule personnel, 25% les transports en commun, 14% sont des passagers automobiles, 6% des piétons et 2% des cyclistes. Sur l’échantillon étudié, alors qu’un tiers des voyageurs arrivent à destination en 30 minutes et plus, deux tiers ont besoin de moins de 30 minutes.

Se ressourcer pendant le trajet

Loin d’être vécu comme un moment de stress, le trajet est principalement une occasion pour les usagers des transports en commun de se détendre, se reposer, planifier les activités de la journée. Ceux conduisant une voiture le mette d’abord à profit pour planifier leurs activités, réfléchir sur leur journée et passer simplement un bon moment. Aussi, trois quarts des navetteurs préfèreraient être seuls pendant leur voyage. Naturellement, ceux conduisant un véhicule trouvent plus facilement l’opportunité de profiter d’un moment de calme que les usagers des transports publics.

Des occupations marquées par les genres

L’étude n’a pas noté de distinction entre les activités des hommes et des femmes pendant ces temps de trajet. Cependant, les deux sexes se différentient dans celles pour lesquelles ils interrompent leur voyage. Alors que les femmes ont tendance à le faire pour régler des affaires personnelles ou magasiner dans les épiceries et les pharmacies, les hommes, eux, préfèrent se rendre dans les magasins de sport et détaillants de boissons alcoolisées.

Commentaires

Réseau d'emplois Jobs.ca

#