Osez postuler sans avoir toutes les qualifications !

Les employeurs sont de plus en plus exigeants en ce qui concerne les compétences des employés en administration. Or, il est assez rare qu’un candidat possède la totalité des exigences. Voici quelques astuces pour se mettre en valeur quand on décide de postuler sans avoir toutes les qualifications.

Zaïda B. Mangones, conseillère en employabilité au Club de recherche d’emploi de Montréal Centre-Ville (CREMCV), conseille de se poser d’abord une question essentielle : « Est-ce que je peux être efficace dans ce poste et accomplir les tâches dans un délai raisonnable, afin de répondre aux attentes de l’employeur ? »

Si la réponse est oui, il n’y a pas lieu de se priver de solliciter le poste. Selon la conseillère, il est normal de ne pas posséder toutes les qualifications d’un poste, d’autant plus que le marché du travail s’est grandement complexifié dans les 20 dernières années.

Voici trois manières de se mettre en valeur quand on décide de postuler sans avoir toutes les qualifications

1. Miser sur ses compétences « transférables »

Dans le CV et en entrevue, on voudra mettre en valeur nos compétences transférables, parfois appelées « soft skills ». Les compétences de ce type sont importantes et utiles dans toutes les entreprises et les industries. « Ce sont les compétences humaines qui relèvent du savoir-être et non du savoir-faire : capacité de gestion, esprit d’analyse, travail d’équipe, capacité d’adaptation, capacité d’apprendre… », explique la conseillère.

2. Démontrer sa capacité d’adaptation et son goût d’apprendre

Cela dit, Zaïda B. Mangones rappelle que les compétences transférables ne sont pas toutes sur le même pied d’égalité. « Autrefois, la capacité de travailler en équipe était la compétence la plus recherchée par les employeurs… Aujourd’hui, face à la complexité du monde du travail, c’est le goût d’apprendre et la capacité de s’adapter rapidement qui sont devenues primordiales. »

En préparation à l’entrevue, la conseillère suggère d’identifier des situations antérieures où l’on a démontré sa capacité d’apprendre et de s’adapter rapidement, que ce soit dans un contexte de travail ou d’étude.

3. Identifier sa valeur ajoutée

Quand c’est possible, un candidat a tout intérêt à identifier et à faire valoir l’élément « différenciateur » de son parcours professionnel. En quoi est-il unique aux yeux de l’employeur ?

« On veut faire rêver l’employeur ici, explique Zaïda B. Mangones. Oui, je ne corresponds pas exactement au profil que tu cherches… mais voici ce que je peux apporter à l’entreprise. »

Pour faire cette démonstration, on peut puiser autant dans son savoir-être (a-t-on une personnalité qui s’arrime bien avec le profil de l’équipe en place ?) que dans son savoir-faire (quelles sont les connaissances qui peuvent servir la mission de l’entreprise ?).

En jouant ces quelques atouts, un candidat pourrait bien parvenir à séduire le recruteur, même s’il n’a pas tout à fait la tête de l’emploi.


Articles récents par
Commentaires

Réseau d'emplois Jobs.ca

{{-- --}} {{-- --}}